Divorce et séparation

Le cabinet HAWADIER et ASSOCIES a une grande expérience dans le domaine du droit de la famille. Notre cabinet d’avocats traite toutes les affaires relatives aux divorce, au paiement de pension alimentaire, changement de résidence des enfants, droit des successions etc…

 A quoi sert un avocat dans un divorce ?

Il faut savoir que l’avocat est obligatoire pour divorcer ce qui implique qu’il n’est pas gratuit. Si vous habitez dans les communes de Draguignan, Fréjus, Saint Raphaël ou proches de celles-ci il vous faudra aller devant le Tribunal de Grande Instance de DRAGUIGNAN où nous pouvons vous représenter. Nous pourrons également vous assister devant les juridictions voisines de GRASSE, NICE ou encore TOULON.

 L’avocat dans la procédure de séparation et le contentieux hors mariage ?

Dans les procédures d’augmentation, diminution de pension alimentaire ou encore de modification des droits de garde des enfants et droits de visite et d’hébergement, qui se déroulent devant le juge aux affaires familiales la présence de l’avocat n’est pas obligatoire. En pratique toutefois, la complexité de la procédure et les conflits qu’il génère la rendent bien souvent indispensable.

Des mesures d’urgence doivent parfois être envisagées pour les enfants et nous vous aiderons à saisir le juge des enfants.

Préserver l’intérêt de l’enfant est au centre de la procédure et au coeur de nos préoccupations.

 Comment se déroule un divorce ?

Il existe quatre formes de divorce : par consentement mutuel, sur demande acceptée, pour altération définitive du lien conjugal et pour faute.

  • Le divorce dit « à l’amiable » en cas d’accords sur toutes les conséquences du divorce (pension alimentaire des enfants, prestation compensatoire, logement familial etc…). Les époux peuvent alors choisir ensemble un seul avocat et partager les frais. Cette procédure est très rapide car le divorce est prononcé en seulement quelques mois.
  • Les divorces dits « contentieux » en cas de désaccords. Ces procédures se déroulent en deux étapes : l’avocat saisit d’abord le juge aux affaires familiales pour obtenir une décision qui s’appelle une ordonnance de non conciliation qui fixera des mesures valables pendant tout le cours de l’instance (pension alimentaire des enfants ou de l’époux, paiement des dettes). Ensuite, la procédure de divorce à proprement parlé au cours de laquelle les époux feront connaitre les raisons du divorce (adultère ou encore longue séparation) ainsi que les conséquences de la rupture (prestation compensatoire et éventuellement des dommages et intérêts) sanctionné par un jugement.